Archives de Tag: Femen

À quoi ca sert d’avoir des vêtements si on ne peut rien faire dedans

Force est de constater que les brigades exhibitionnistes de Inna Chevchtchenko ont passé une vitesse.
Il faut noter que si on a assimilé le concept de camps d’entraînement maghrébins envoyant leurs membres mener des actions en Europe, l’inverse est incongru. Je me suis donc personnellement réjoui de voir un camp d’entraînement français missionner trois femmes pour commettre en Tunisie un attentat à la pudeur.
On peut se demander si elles avaient trop froid à poil dans Notre-Dame de Paris, ou si elles en avaient marre d’être inéluctablement relâchées. Peut-être aussi qu’elles ont cru naïvement que la condition des femmes est pire dans un état musulman dont la révolution est en passe d’être récupérée par des traditionnalistes religieux.
Sur le fond il semble qu’elles aient présenté leurs outrages au système judiciaire tunisien pour soutenir une des leurs sur le point d’être jugée. A défaut d’être malin, c’est gentil. J’ai malgré tout du mal à croire que la vue de leurs charmes barbouillés de noir soit de nature à faire fléchir les tunisiens. Ça doit plutôt avoir l’air d’une affirmation du mépris des femens pour les traditions du Magreb, couplé à l’arrogance des pays du nord,  qui se croient détenteurs exclusifs du « Bon modèle ».
L’objectif inavouable que ces dames impudiques semblent poursuivre est en fait une banale victimisation. Elles n’auraient pas agi autrement si elles avaient voulu maximiser le nombre et l’exposition médiatique des femens en prison…

1 commentaire

Classé dans Si je peux me permettre... -- Et il se trouve que je peux! -- D'ailleurs je me permets.

« On est une bande de jeunes, on se fend la gueule »…

Les opposants au projet de loi intitulé « mariage pour tous » (et j’ai dit ce que je pensais de ce nom) ont manifesté samedi. En province, il semblerait que des contre-manifestations aient mis de l’action, mais dans l’ensemble, la diversité d’opinion s’est exprimée pacifiquement.
Aujourd’hui, dimanche, ceux qui trouvaient surtout que le prétexte était rêvé pour se mettre sur la gueule se sont retrouvés à Paris. C’était un peu l’épreuve du feu pour les femen qui avaient annoncé, il y a quelques mois l’ouverture d’un camp d’entraînement sur les toits de Paris. Les femen nous viennent d’Europe de l’est. Dans les visions du monde, le féminisme est une sorte de guérilla, à laquelle elles appellent toutes les femmes du monde à venir se former. Admettons.
En temps qu’étrangères, ces filles sont assez mal venues de se mêler de notre soupe législative interne, il me semble. Mais l’occasion était trop belle, pour ces activistes top-less, de venir se frotter au gros bras de l’extrême droite Française. On pourrait disserter sur les valeurs des deux bords, mais ce qui les rassemble c’est qu’ils semblent prôner les mêmes moyens. Les milices de la pensée « de souche », de leur côté étaient bien là où on les attendait, et ne se sont pas privés de jouer du muscle.
Après les provocatrices, des journalistes ont été ciblés par les enragés. C’est là que l’incident devient déplorable. Que les brutes s’en prennent à celles qui sont venu là pour ça me semble, somme toute, tout à fait logique, et suffisant pour les discréditer. Il n’était à mon avis pas utile de s’attaquer à la presse, en affichant à cette occasion leur mépris pour notre droit à être informés…

Rappelons ce papier paru pendant la campagne présidentielle des USA, tout à fait d’ actualité : God distances himself from Christian Right

Poster un commentaire

Classé dans Si je peux me permettre... -- Et il se trouve que je peux! -- D'ailleurs je me permets.