Archives de Catégorie: Uncategorized

Touche à ton bit

Olivier Lorelli alias Bluetouff vient d’être condamné à 3000 euros d’amende. Les bras m’en tombent. On croirait un article du Gorafi.

Les faits: lors de recherches sur la Syrie, le journaliste tombe par hasard sur une partie de l’extranet de ANSES qui n’est pas sécurisé. Il copie les documents qui s’y trouvent, qu’il suppose publics, puisque référencés par Google et non soumis à l’authentification sur la page d’accueil du site. Reflets.info publie plus tard un article utilisant des informations d’un de ces documents. L’ANSES, reconnaissant des informations confidentielles, porte plainte. Olivier Laurelli est identifié, arrêté et interrogé. L’affaire est jugée en première instance. L’ANSES la queue entre les jambes reconnaît que leur extranet n’est pas sécurisé et accepte le jugement prononcé qui relaxe le prévenu. Mais le parquet qui représente la société, donc nous, ne souhaite pas en rester là. Les dangereux délinquants qui utilisent Google ne doivent pas s’en tirer cette fois. Le ministère public fait appel. L’ANSES refuse de se porter partie civile pour l’appel.

Le Sketch: Selon les différents récits des témoins, l’audience en appel est invraisemblable. Il y est question de «gougleu» et de «lojin». Le juge pose des questions pointue comme «Vous ne vous souciez pas de savoir si vous alliez tuer toute la planète ?» Le réquisitoire commence par «La moitié des termes que j’ai entendus aujourd’hui, je ne les ai même pas compris.» Et le jugement tombe: 3000 euros d’amende.

Les interprétations: Plusieurs thèses s’affrontent pour expliquer ce jugement.

  • Les enquêtes de Bluetouff dérangeraient les puissants, notamment celles qui portent sur Amesys et les solutions de surveillance massive vendues à la Lybie de Kadhafi. C’est à mon humble avis surestimer l’inquiétude que les agissements du commun des mortels provoque chez nos dirigeants.
  • Les juges ont une inculture en terme de numérique aussi impressionnante que celle des politiques. Je me prends à rêver que le juge et le procureur ayant officié ici sont des exceptions. Mais je me sais porté à surestimer mes congénères.
  • Un programme d’échange entre les juges France et de la principauté de Groland fait qu’en l’espèce l’absurde a remplacé le droit.  Je me refuse à commenter cette dernière hypothèse.

Edit: maitre-eolas.fr explique d’un point de vue juridique de quoi il retourne .

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

de brèves nouvelles

Je tends à délaisser ce blog, au point que je n’ai même pas signalé ma dernière tribune sur le site de l’Express sur le point P du président.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized