Vieux et poussettes dans les transports: êtres respectables ou simple nuisance urbaine

Il m’arrive régulièrement de pester contre les personnes âgées qui sortent de chez elles aux heures de pointes, alors que j’ai été cloué au bureau toute la journée et que je ne peux pas éviter de faire mes courses à ce moment là. J’exècre également les parents munis de poussettes, qui se battent pour prendre toute la place dans le bus aux heures de pointes, sans aucune considération pour l’usager normal, qui n’a pas choisi d’être handicapé et souffre pourtant indirectement du handicap que ces procréateurs inconscient imposent à la société.

Je reconnais bien volontiers que les enfants sont l’avenir de l’humanité. Mais si par extra-ordinaire on pouvait justifier du bien fondé de l’humanité, et démontrer que cet avenir porte un intérêt (prémisse éminemment contestable) cela ne justifie en rien de promener les gosses dans les transports aux heures de pointes. Il existe des tas d’endroits conçu pour élever ces bestioles. Les transports n’en font pas partie. De la même façon, il faut bien que les vieux fassent des courses pour vivre. Ils ont toute la journée pour taper la discut’ avec la caissière. En admettant qu’il est légitime qu’ils vivent (prémisse éminemment contesté) quel besoin de paralyser les commerces entre 18 et 20h?

Le complot des vieux par Djoz12

Le récent épisode neigeux vient toutefois de changer la donne sur ces sujets. Hier, les transports parisiens se sont vus purgés des retraités et des poussettes. La preuve est donc faite que les intéressés peuvent ne pas prendre les transports aux heures de pointes, et que les transports roulent quand même. Je lance donc un appel solennel aux ancêtres et aux progénitures: merci de ne pas revenir dans mon bus.

Je voudrais conclure par cette phrase qu’on m’a rapporté, mais qui aurait pu être de moi: Les vieux, il faudrait les tuer à la naissance!

Publicités

1 commentaire

Classé dans Interdit aux moins de 18 ans -- Fictions potentiellement violentes et/ou sexuellement explicites

Une réponse à “Vieux et poussettes dans les transports: êtres respectables ou simple nuisance urbaine

  1. Le souci est un cercle infernal. Voyez-vous, la journée dés potron-minet, les bébés et les poussettes sont laissés à la charge des papis-mamies et cela jusqu’à l’heureuse heure de pointe où enfin parents vont récupérer petits et poussettes, et utiliser les transports en commun pour rentrer, tout comme le vieux, enfin libérés de la petite chose, qui peut enfin sortir se dégourdir, profiter pleinement de sa vie et de son temps, en montant dans ton bus rejoindre quelques amis ou aller à la chorale ou bien que sais-je… C’est sans fin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s