L’opposition forte

Ceux qui rient de la politique (moi compris) tendent à taper surtout sur le parti au pouvoir. Dans cette optique, il importe de saluer l’UMP, qui fait un numéro de clown remarquable, et donne donc du grain à moudre aux critiques de tout poil. La France rie donc exceptionnellement de l’opposition et d’elle seule.

Il fallait au moins que ce parti soit le grand perdant de ses propres élections internes pour que les satiristes de tous poils oublient instantanément l' »amateurisme » du gouvernement, l’Ayrault-port et jusqu’à l’action coup de poing du GUD dimanche.

Dépêchons nous quand même d’en rire car parmi les gagnants de cette histoire, on va trouver inéluctablement les petits gars de la Marine, le PS, et qui sait, peut-être même un ex-président à la solde d’un groupe russe…

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Si je peux me permettre... -- Et il se trouve que je peux! -- D'ailleurs je me permets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s