Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut jamais oublier qu’ils le sont.

On entend régulièrement que les français sont de mauvais linguistes. Postulons un instant la justesse de cette idée reçue. Parmi ce peuple de mauvais, il en est de plus ou moins forts. Les 15-35 ans, moins nombreux que les 60 ans et plus, parlent moins mal l’idiome de la perfide albion. On estime en général que c’est la faute d’un enseignement qui commence de plus en plus tôt, couplé à une montée en puissance de la VOST.
Ces fameux jeunes sont la cible première des fast food. Comme quoi la scatophagie est un problème générationnel. Dans un sens, c’est rassurant de savoir que ça va leur passer.
Reste que le fail de traduction, sur la publicité du dark burger de quick est trop gros pour tromper qui que ce soit. Il est sur un mot simple, rapidement maîtrisé et laissant peu de place à l’ambiguïté. La petite ligne dans le bas de l’affiche qui dit « dark=puissance obscure » sera heureusement lue par peu de gens. L’idée de puissance ici est vraisemblablement une référence à la force. Cette force même qui est exprimée en anglais par le mot « force » (je suis bilingue ^^) dans l’expression « dark side of the force ». Ma linguiste préférée ne pourrait s’empêcher d’ajouter que par un phénomène sûrement affublé d’un nom barbare, si on ellipse le mot force, l’idée peut à la rigueur déteindre sur le mot « side ». Mais définitivement « dark » n’exprime pas une puissance.
Nonobstant ce détail, « join the dark side we have cookies »…

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Si je peux me permettre... -- Et il se trouve que je peux! -- D'ailleurs je me permets.

2 réponses à “Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut jamais oublier qu’ils le sont.

  1. onetwotwo

    Énorme syllogisme au début : vous faites un amalgame entre génération et tranche d’âge. Une génération est déterminée par son année de naissance, certainement pas par l’âge des individus qui la composent. Insinuer ainsi que le goût des gens ayant actuellement 25-35 ans pour la junk food va leur passer avec l’âge en s’appuyant sur le fait que les générations précédentes en consomment beaucoup moins est un atroce « non sequitur ».

  2. il fallait lire génération au sens sociologique:

    « Une génération est un concept sociologique utilisé en sociodémographie pour désigner une sous-population dont les membres, ayant à peu près le même âge ou ayant vécu à la même époque historique, partagent un certain nombre de pratiques et de représentations du fait de ce même âge ou de cette même appartenance à une époque.
    La durée d’une génération humaine correspond généralement au cycle de renouvellement d’une population adulte apte à se reproduire, à savoir environ 20 ans. » ( http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9ration_%28sociologie%29 )

    Si je manipule effectivement des tranches d’age, c’est bien effectivement pour designer les gens dont l’age est dans cette tranche. De la même façon, il m’arrive de proposer à des gens d’aller boire un verre alors même que le verre est une matière solide, absolument impropre à être bue. Je ne vois pas ou est constitué le syllogisme. Par ailleurs, le syllogisme n’est pas nécessairement un raisonnement erroné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s